Les groupes de flavonoïdes dans l’alimentation

03/03/2023

Il existe plusieurs groupes significatifs de flavonoïdes dont les anthocyanidines, les flavanols, les flavones, les flavonols, les flavonones et les isoflavones.

Les flavonoïdes sont des pigments responsables de la coloration des fleurs et des fruits. Ils couvrent une large gamme de couleurs allant du rouge à l’ultraviolet en passant par le jaune.

Certaines plantes sont réputées pour leur richesse en flavonoïdes : par exemple, le thé, le raisin, les oignons, les pommes, le cacao, la grenade, le cassis ou encore le café.

Lorsque l’on suit les recommandations officielles du Programme national nutrition santé préconisant cinq portions de fruits et légumes chaque jour, on ingère entre 150 et 300 mg de flavonoïdes.

L’absorption des flavonoïdes par l’intestin varie selon l’aliment mais également selon la personne.

Le cannabis, tout comme bien d’autres plantes, contient des flavonoïdes. Malheureusement, et à cause de la prohibition, très peu de recherches ont été menées afin d’identifier, de classer et d’étudier les flavonoïdes liés au cannabis.

Avant tout, il est important de mentionner que depuis 2012, les autorités de santé européennes (EFSA, European Food Safety Authority et la Commission européenne) ont interdit la plupart des allégations concernant les flavonoïdes. Cependant, ils pourraient être bénéfiques à bien des niveaux pour le corps.

Les flavones

Ceux-ci comprennent la lutéoline et l’apigénine. Les bonnes sources de flavones sont le céleri, le persil et les piments forts.

Les flavones sont associées à des avantages antioxydants globaux et retardent le métabolisme des médicaments.

Les flavones

Il s’agit de l’hespérétine, de l’ériodictyol et de la naringinine. Les flavonones se trouvent en abondance dans les agrumes.

Ils sont associés à la santé cardiovasculaire, à la relaxation et à l’activité antioxydante et anti- inflammatoire globale.

Les anthocyanidines

Il s’agit notamment de la malvidine, de la pélargonidine, de la peonidine et de la cyanidine.

Les bonnes sources d’anthocyanidines comprennent les baies rouges, violettes et bleuets, les grenades, les prunes, le vin rouge et les raisins rouges.

Les anthocyanidines sont associées à la santé cardiaque, aux effets antioxydants et à la prévention de l’obésité et du diabète.

Les flavonols

Ce sous-groupe de flavonoïdes largement répandu comprend la quercétine et le kaempférol. On les trouve dans les oignons, poireaux, choux de Bruxelles, choux frisés, brocolis, baies, haricots, pommes et le thé.

La quercétine est associé au soulagement du rhume des foins et de l’urticaire.

Le kaempférol et d’autres flavonols sont associés à de puissantes activités anti-inflammatoires et antioxydantes menant à la prévention des maladies chroniques.

 

Les isoflavones

Soja et aliments à base soja, très concentrés en isoflavones.

Ce sous-groupe comprend la génistéine, la glycitéine et la daidzéine. Les isoflavones sont très concentrés dans le soja et les produits à base de soja, ainsi que dans les légumineuses. Ce sont des phytoestrogènes, c’est-à-dire des substances chimiques qui agissent comme l’hormone œstrogène.

Etudiés comme un moyen de traiter les symptômes de la ménopause, les scientifiques suggèrent que les isoflavones seraient peut-être bénéfiques pour réduire le risque de cancers hormonaux tels que les cancers du sein, de l’endomètre et de la prostate, bien que les résultats des études soient actuellement mitigés.

Les flavanols

Il existe trois principaux types de flavanols : les catéchines, les dimères et les polymères.

Les flavanols se trouvent dans les thés, le cacao, les raisins, les pommes, les baies, les fèves et le vin. Les catéchines sont particulièrement présentes dans les thés verts et blancs, tandis que les dimères, se retrouvent dans le thé noir. Les scientifiques pensent que les catéchines pourraient aider à soulager les symptômes du syndrome de fatigue chronique. Les catéchines sont également associées à la santé cardiovasculaire et neurologique.

Les flavonoïdes dans le cannabis

La gamme de flavonoïdes trouvés au sein du cannabis varie selon les génétiques et les conditions de culture d’une plante en particulier.
Nous savons que le cannabis contient certains des flavonoïdes suivants :

  • Cannaflavines A, B et C
  • β-sitostérol
  • Vitexine
  • Isovitexine
  • Apigénine
  • Kaempférol
  • Quercétine
  • Lutéoline
  • Orientine

Aujourd’hui, notre compréhension de flavonoïdes au sein du cannabis ainsi que de leur rôle est limitée car peu d’études scientifiques ont, à ce jour, exploité leurs bienfaits, mais ce que l’on sait, c’est qu’ils joueraient un rôle en amplifiant ou en atténuant l’effet des molécules actives du cannabis.
Ce phénomène porte un nom : l’effet d’entourage.
Les cannabinoïdes sont bien plus efficaces lorsqu’ils sont pris avec tous les composés de la plante entière, plutôt que lorsqu’ils sont isolés.
C’est pour cela que les huiles « full spectrum » (à spectre complet) sont à privilégier, car celles-ci résultent de l’extraction naturelle de tous les composants de la plante de chanvre : cannabinoïdes, terpènes et flavonoïdes.

Viens retrouver nos huiles « full spectrum » en cliquant ici.

Mon panier0
Il n'y a pas d'articles dans le panier !
Continuer les achats
0